Réservez une visite
Bernard-Massard

100 ans d'histoire

 
Bernard-Massard

L'histoire en quelques dates

Les origines de l'entreprise
Bernard-Massard

En 1921,

Jean Bernard fonde l’entreprise Bernard-Massard, baptisée ainsi en hommage à son propre nom de famille et à celui son épouse Anne Massard. Maître de chai en Champagne, Jean revient par amour et pour les affaires dans son pays d’origine, le Luxembourg, fort d’un savoir-faire acquis dans de prestigieuses maisons de Reims et d’Epernay. Il installe alors la nouvelle société sur les rives de la Moselle pour y élaborer des vins effervescents selon la méthode champenoise, aujourd’hui nommée méthode traditionnelle et que l’entreprise utilise encore aujourd’hui . Dès 1923, l’entreprise commence à s’ouvrir au marché belge, où elle exporte ses cuvées avec succès.

Voir la vidéo

la crise de 1929 et le lancement de Raisinor

La crise de 1929

ébranle la société qui rencontre alors des difficultés au niveau de sa trésorerie et de sa production. En 1933, l’entreprise décide de se diversifier en se lançant dans la production de jus de raisin, sous la houlette de Joseph Clasen. Il crée ainsi la marque Raisinor, vendue comme un « agent de cure efficace », mais aussi en tant que « boisson hygiénique délicieuse, boisson de régime incomparable, aliment riche en vitamines et sucre, élixir de santé, remède naturel ». Avec Raisinor, Bernard-Massard parvient à garder la tête hors de l’eau en ces temps difficiles.

Voir la vidéo

la seconde Guerre mondiale et ses conséquences

À la veille de la seconde Guerre Mondiale,

Bernard-Massard emploie environ 45 personnes, dont une majorité d’ouvriers, et produit 150 000 bouteilles de vin mousseux. Lorsque la guerre éclate, l’entreprise est mise à mal par le conflit. L’activité est au plus bas, la guerre empêche tout travail… Les bâtiments sont également fortement endommagés durant l’offensive Rundstedt, en partie par les forces américaines qui s’y installent durant l’hiver 44.
Au lendemain de la guerre, Carlo et André Clasen rejoignent la société suite à la mort de leur père et commencent à la remettre sur pieds.

Voir la vidéo

investir pour moderniser

En 1957,

André Clasen décède et laisse son frère, Carlo, tout juste âgé de 33 ans, œuvrer seul pour relancer la marque Bernard-Massard, redévelopper les ventes au Luxembourg et vers la Belgique, mais aussi pour moderniser les installations. Dès 1960, de gros investissements sont entrepris. De nouveaux équipements sont achetés, les caves sont agrandies et l’œnotourisme est lancé. Progressivement, la société tend à se redresser, mais connaît un nouveau coup d’arrêt avec la crise sidérurgique du milieu
des années 70. 1971 reste néanmoins une année mémorable puisqu’elle donne lieu au lancement, à l’occasion des 50 ans de l’entreprise, de la cuvée de l’Écusson, cuvée toujours la plus vendue à l’heure actuelle.

Voir la vidéo

Renaissance et remaniements des années 80

En 1979,

Le fils de Carlo, Hubert Clasen, rejoint les caves. Afin de diversifier ses activités, Bernard-Massard crée une activité de négoce et débute l’importation de domaines étrangers prestigieux. Parallèlement, la maison amorce un repositionnement de ses cuvées. Ces dernières ne sont plus présentées comme des produits réservés aux grandes occasions, mais davantage comme la boisson d’apéritif, accessible au quotidien, pour tous les moments de la vie. L’enjeu est aussi de faire admettre aux consommateurs, principalement luxembourgeois et belges à cette époque, qu’un vin mousseux de qualité peut offrir un rapport qualité-prix imbattable.

Découvrez bientôt le prochain épisode en vidéo !

Ouverture à l’international dans les années 90

Les années 90

sont propices à l’exploration de nouveaux marchés.
En 1996, l’entreprise rachète le Château Fontesteau à Bordeaux par le biais de Bernard-Massard Trèves et entreprend surtout de vendre ses vins au niveau international. 1996 marque l’entrée de Bernard-Massard en Finlande où ses vins font aujourd’hui partie du top 10 des meilleures ventes. Deux ans plus tard, la marque s’attaque au Québec (Canada), qui représente aujourd’hui son deuxième marché d’export après la Belgique. Deux pays où les cuvées de Bernard-Massard vont connaître un succès croissant au fil du temps.

Découvrez bientôt le prochain épisode en vidéo !

MODERNISER ET INNOVER

En 2011,

Antoine Clasen, fils de Hubert, rejoint l’entreprise familiale en 2011. Six ans plus tard, la cuvée de l’Écusson est élue meilleur vin effervescent de sa catégorie par le prestigieux magazine anglais Decanter. En 2018, l’entreprise investit dans la modernisation de sa chaîne de production, de stockage et d’équipements viticoles : elle confirme sa volonté de progrès afin d’incarner l’excellence du monde viticole du pays et au-delà de ses frontières. Bernard-Massard lance sa première cuvée bio en 2020, produite à partir de raisins cultivés biologiquement. La société se donne alors l’objectif à dix ans d’investir toujours davantage dans la viticulture durable, la nature étant son principal outil de travail. Aujourd’hui, la maison exporte ses vins effervescents et tranquilles dans de nombreux pays dont la Belgique, les Pays-Bas, la Finlande, le Canada, mais aussi la Norvège, le Royaume Uni, les États-Unis, la Russie, le Japon, l’Afrique ou l’Inde.

Découvrez bientôt le prochain épisode en vidéo !

Et l’Histoire Continue...
Bernard-Massard

La cuvée 100ans

Cuvée
1921
100TH ANNIVERSARY
Acheter la cuvée anniversaire

Une nouvelle cuvée pour célébrer le centenaire de Bernard-Massard

La cuvée 1921, élaborée à partir de nos meilleures parcelles, exprime de façon éclatante tout notre savoir-faire. Son étiquette arbore une fresque inspirée d’un ancien papier à en-tête Bernard-Massard enrichie de clins d’œil et de symboles en rapport avec l’histoire de la maison.
Il s’agit d’une création de l’artiste luxembourgeoise Anne Mélan.

Bernard-Massard

L'histoire en vidéos

A l'occasion de l'anniversaire de ses 100 ans, Bernard-Massard organise le concours EMOTIONS.
Participez et tentez de gagner toute l'année des lots Bernard-Massard.

JE PARTICIPE

L'une de nos missions est de veiller à ce que nos vins soient dégustés de manière responsable.

Nous devons confirmer que vous avez l'âge légal pour boire dans votre pays avant de vous accueillir sur Bernard-Massard.

S'il n'y a pas d'âge légal pour consommer de l'alcool dans votre pays, vous devez avoir plus de 18 ans.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Je confirme

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Vous vous apprêtez à commander ? Merci !

Les frais de port sont valables pour une livraison au Luxembourg.

Pour les autres pays, les frais de port sont calculés en fonction du poids et de l'adresse de livraison.

Pour toutes les commandes venant de l’étranger, notre équipe de vente vous contactera pour vous soumettre notre meilleure offre.

En restant à votre disposition pour des informations complémentaires.

Par téléphone Par email